156 rue de l'Eculaz,

74930 Reignier-Esery

1203 Genève, Suisse

 

11 rue Pierre Semard,

75009 Paris

 

1 Allée du Clos ,

93190 Livry-Gargan

Magnétiseur

Kinésiologie (Touch for Health)

Kinésiologie Harmonique

© 2018 par Pierre Roussey

 

Le Magnétisme

Le magnétisme représente la capacité de tout homme à soulager son prochain grâce à un « fluide naturel » dont le magnétiseur serait la source, et qu'il diffuserait grâce à des mouvements particuliers, sur tout le corps (Franz-Anton MESMER, Mémoire sur la découverte du magnétisme animal, 1779).

 

Cette pratique réalise ses premiers pas scientifique par l'intermédiaire du médecin Franz-Anton Mesmer. Estimant que la médecine est en retard par rapport à d'autres sciences, Mesmer tente une approche fondamentalement différente de la thérapeutique. Il postule l'existence d'un fluide universel, aussi influent que le magnétisme et, comme lui, impossible à saisir par les organes des sens. Le lien entre l'homme et l'univers serait du même ordre que le lien entre les objets aimantés. Toutes les maladies proviennent d'une mauvaise répartition du fluide à l'intérieur du corps humain. Il suffit donc, grâce à un aimant, de drainer le fluide de façon adéquate afin de rééquilibrer la bipolarité humaine. Mesmer abandonne rapidement l'aimant après avoir constaté qu'il obtient d'aussi bons résultats par le toucher manuel. Il passe ainsi de la théorie du « magnétisme minéral » à celle du « magnétisme animal ». Il provoque chez ses patients des crises convulsives qui entraînent des guérisons.

 

Suite à ses recherches, les thèses principales qu'ils défendaient sont :

  • un fluide physique subtil emplit l'univers, servant d'intermédiaire entre l'homme, la terre et les corps célestes, et entre les hommes eux-mêmes 

  • la maladie résulte d'une mauvaise répartition de ce fluide dans le corps humain et la guérison revient à restaurer cet équilibre perdu 

  • grâce à des techniques, ce fluide est susceptible d'être canalisé, emmagasiné et transmis à d'autres personnes, provoquant des « crises » chez les malades pour les guérir